Accueil  > Afrique/Agriculture: Élaborer un mécanisme de financement agricole

Afrique/Agriculture: Élaborer un mécanisme de financement agricole


Par Journaldebrazza.com avec ACI - 02/05/2012

journaldebrazza.com, Partenaire du SME Toolkit Cameroun

http://www.journaldebrazza.com

C'est ce à quoi ce sont engagés à Brazzaville, les ministres et chefs de délégations des Etats membres de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture

Les ministres et chefs de délégations des Etats membres de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), se sont engagés à élaborer un mécanisme innovant de financement d’investissements et de réponse aux urgences basées sur les prélèvements de rentes pétrolières dans certains pays exportateurs. Dans une déclaration dite de Brazzaville publiée à l’issue de la 27ème conférence régionale pour l’Afrique, tenue du 23 au 27 avril dernier, les Etats membres ont pris cet engagement, en vue de lutter contre la faim, la malnutrition et l’insécurité alimentaire qui règnent au niveau du continent. Outre cette recommandation, ils ont décidé d’allouer un espace pour une participation significative de la société civile, du secteur privé et d’autres partenaires au développement, tout en promouvant l’accès des femmes aux crédits et aux facteurs de production pour améliorer la productivité agricole. De même, les ministres et chefs de délégation de la FAO ont opté pour la promotion de la prise de décision fondée sur des preuves, capitalisant sur des systèmes de connaissances indigènes, les leçons apprises par le biais de politiques efficaces et la surveillance des investissements et des systèmes d’évaluation.

En outre, ils se sont engagés à élaborer et à mettre en œuvre de politiques nationales, de stratégies, programmes et l’allocation de budgets qui favorisent le bien-être humain et assistent le développement économique à grande échelle. L’adoption et le suivi de la mise en œuvre des lignes directrices sur la gouvernance du foncier, les pêches et les forêts, dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale, et en cours de considération par le comité sur la sécurité alimentaire mondiale, figurent aussi parmi ces recommandations de cette conférence qui a rassemblé dans la capitale congolaise 300 délégués venus de divers horizons. S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’agriculture et de l’élevage, Rigobert Maboundou s’est engagé à défendre, avec tout le sens du devoir, «nos positions communes exprimées tout au long de cette conférence, afin d’agir pour la mise en œuvre des recommandations adoptées».

La sollicitude dont a fait montre le président de la république, Denis Sassou-N’guesso tout au long des travaux de cette conférence a pleinement donné la mesure de la gratitude du peuple congolais à l’endroit des participants. Cette conférence, a-t-il indiqué, a donné l’occasion au chef de l’Etat de redire sa foi en l’intégration, la solidarité et la renaissance, y compris alimentaire de l’Afrique. Le record de participation à la 27ème conférence de la FAO a fait honneur à la république du Congo, au moment où le peuple congolais se relève douloureusement de l’épreuve tragique du 4 mars 2012, a noté le ministre Maboundou, tout en indiquant que l’assistance matérielle et morale que certains Etats africains ont apporté est une contribution inestimable aux succès de ces assises. A cet égard, il a remercié le directeur général et la directrice régionale de la FAO, le président du comité mondial sur la sécurité alimentaire, ainsi que le président indépendant du conseil pour leur admiration et leur sens de collaboration. «Sachez tous qu’en offrant à cette conférence la paix, la stabilité et la communion avec la nature, le Congo a contribuer à faire avancer la réflexion africaine sur le lancinant problème de la centralité de l’agriculture, de la pêche et de l’environnement dans le processus de développement économique», a-t-il conclu. La 28ème conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture se tiendra en 2014 en Tunisie, a-t-on appris.

 

Commentaires &Notes (0)
If you are a human, do not fill in this field.
Cliquez sur les étoiles pour donner une note.
   Les commentaires sont limités à 1 000 caractères