Accueil  > Formés en Allemagne, ils innovent et investissent au Cameroun

Formés en Allemagne, ils innovent et investissent au Cameroun


Source : Journal du Cameroun

Une soirée thématique organisée à Yaoundé a permis aux entrepreneurs camerounais de la diaspora de présenter des produits et services mis sur pied pour le développement de leur pays

Une gamme de produits « caramelo » et « natura », c’est ainsi que le promoteur de Jamalia group définit son premier produit sur le marché. Start-up dans le domaine de l’agroalimentaire, son entreprise, nouvellement créée, est basée à Douala, capitale économique camerounaise. « A travers ce produit, plus connu sous le nom de caramels, nous voulons valoriser le savoir-faire ancestral camerounais dans le domaine des amuse-gueules et promouvoir les produits 100% made in Cameroon », a fait savoir Mathias Dessu, entrepreneur camerounais formé en Allemagne. Pour lui, le « Caramelo » palie au besoin des consommateurs de grignoter en alliant qualité, hygiène, goût et traçabilité.

Lancé dans la transformation et la distribution des produits agricoles dès son retour au pays il y a six mois, Mathias Dessu, troisième à exposer ses produits au cours de la soirée thématique organisée mercredi, 16 décembre 2015, à Yaoundé sous la thématique : « Diaspora, innovations et développement », entend ainsi contribuer à sa manière au développement socio-économique du Cameroun. 

Et il n’est pas le seul. Deux autres exposants, avant lui, ont affiché les mêmes ambitions devant le public présent mercredi et majoritairement constitué de la diaspora camerounaise en Allemagne. 

 InvestisseursDiaspora.jpg

© GIZ 
Les produits caramelo exposés mercredi, 16 décembre 2015, à la Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung à Yaoundé.

La société Isnov a ouvert le bal avec la présentation de ses services en ingénierie informatique, dans le consulting et la réalisation des projets Système d’Information (SI) et TIC pour les Pme (Petites et moyennes entreprises), administrations publiques et grandes entreprises. A sa suite, l’entreprise Ngatch, spécialisée dans la sécurité des personnes et des biens, a aussi donné à voir dans les domaines de l’installation de systèmes électroniques de sécurité, la vidéosurveillance sur IP, la géolocalisation de véhicules, les systèmes d’alarmes, l’entretien des véhicules, etc.

En somme, une dizaine d’entreprises mises sur pieds par des experts camerounais ont exposé leurs produits et services au cours de cette soirée thématique dont l’objectif était de rassembler les anciens d’Allemagne et toutes les personnes intéressés par le concept « know-how made in Germany » autour d’une table pour des échanges d’expériences. Le but était également de montrer « concrètement » comment la diaspora, si elle est bien encadrée, peut constituer « un pilier important pour l’intensification des échanges socio-économiques et culturels entre leur pays d’origine et leur pays d’accueil »

 

 InvestisseursDiaspora2.jpg

© GIZ 
D'autres produits découverts à la soirée thématique du mercredi, 16 décembre 2015, à Yaoundé.

Selon les chiffres fournis par la GIZ, la diaspora camerounaise en Allemagne compte près de 20 000 personnes parmi lesquels environ 6 000 étudiants, qui deviennent pour la plupart ingénieurs, informaticiens et médecins.

En organisant ce forum-exposition, le Programme migration pour le développement (PMD) du Centre pour la migration internationale et le développement (CIM) - qui entend accompagner des experts des pays en voie de développement et émergents dans le cadre de leur contribution au développement de leur pays d’origine - clôturait sa série d’activités comptant pour l’année 2015. 

Commentaires &Notes (0)
If you are a human, do not fill in this field.
Cliquez sur les étoiles pour donner une note.
   Les commentaires sont limités à 1 000 caractères

Discussion