Accueil  > Singapour - Introduction

Autres Langues

Singapour - Introduction

Contents extracted from the comprehensive atlas of international trade by Export Entreprises

Introduction

Capitale :: Singapour
Superficie :: 710 km2
Population totale :: 5.312
Croissance annuelle :: 2.00%
Densité :: 7.59/km2
Population urbaine :: 100%
Population des Singapour est une ville état (4.988)
Langues: Anglais, chinois mandarin, malais et tamoul.
Les autres langues parlées: Hakka, cantonais, Teochew, autres dialectes chinois.
La langue des affaires: L'anglais est la langue la plus utilisée et c'est la langue commune entre les différents groupes ethniques et les entreprises.
Origines ethniques :: Chinois 75%, Malais 13,7%, Indiens 8,7%, Autres 2,6%.
Les croyances: Bouddhisme, islam, taoïsme, hindouisme, chrétienté et autres comme juifs, sikhs, jains, etc.
Les codes internationaux:
Pour appeler depuis: 1
Pour appeler vers: +65
Suffixe internet :: .sg
Nature de l'Etat ::
Singapour est une république basée sur une démocratie populaire.
Niveau de développement ::
Pays à revenu élevé
Ville-pays d'Asie du Sud-est, riche et high-tech. Son économie repose sur les services bancaires et financiers ; les chantiers navals et le raffinage du pétrole ; premier port mondial en tonnage de marchandises transportées.

La conjoncture économique

L'économie de Singapour est caractérisée par une très forte financiarisation et un très important degré d'ouverture, et donc de dépendance au commerce international. Après s'est fortement contractée en 2009 (-0,8%), la croissance de Singapour a atteint la valeur exceptionnelle de 14,5% du PIB l’année suivante, stimulée par la reprise régionale, la forte croissance des exportations et la vigueur retrouvée de la demande intérieure.

Sous l’effet de la rupture d’approvisionnement causée par le séisme qui a touché le Japon, puis de la baisse de la demande mondiale et de la crise de la zone euro, la croissance économique de Singapour s’est à nouveau détériorée en 2011-2012. Elle s'est élevée à 3,5% en 2013, portée par l'industrie manufacturière et soutenue par la reprise du commerce en Asie. Pour 2014, les estimations sont de l'ordre de 2-4%.

L'économie de Singapour est saine: le compte courant est largement excédentaire, les réserves en devises sont importantes, la dette extérieure est nulle. Le pays bénéficie ainsi d'une large marge pour augmenter les dépenses pour les services sociaux et aider les entreprises locales. La priorité du gouvernement est d'assurer une croissance de qualité et de construire une société plus inclusive. Le Budget 2014-2015 met l'accent sur les dépenses sociales, avec une attention spéciale pour les travailleurs les plus âgés. Il contient des mesures de soutien aux PME, des mesures aidant les plus vulnérables à faire face au coût élevé de la vie, des mesures visant à faciliter l'accès aux soins, des mesures pour augmenter la productivité des travailleurs singapouriens et diminuer la dépendance vis-à-vis de la main d'oeuvre étrangère, et l'augmentation des taxes sur le tabac et l'alcool. Après un surplus budgétaire de 1,1% du PIB en 2013/2014, un déficit de 0,3% du PIB est prévu pour 2014-2015. Pour maintenir sa position compétitive malgré la hausse des salaires, le gouvernement cherche à promouvoir des activités à plus forte valeur ajoutée (comme la biotechnologie, la recherche et le développement et les produits pharmaceutiques) dans les secteurs de la fabrication et des services.

Le niveau de richesse par habitant de Singapour est un des plus élevés de la région. Après une longue période de plein emploi, le chômage a fait son apparition du fait notamment de changements économiques structurels (délocalisation du travail peu qualifié) et s'est accentué pendant la crise financière mondiale. Il a cependant diminué depuis et s'élève à environ 2,1% de la population active. Singapour doit également faire face aux inégalités de revenus croissantes et au mécontentement social né du surpeuplement et de la compétition pour l'emploi et le logement, dont l'immigration est perçue comme la cause.  

Principaux secteurs industriels

L'économie de Singapour est hautement industrialisée. Le secteur le plus important est le secteur manufacturier, suivi par le commerce de gros et de détail, les services d'affaires, les transports et communications, et les services financiers. L'électronique et la pétrochimie dominent l'industrie. Le secteur des services compte pour près des trois quarts du PIB et emploie plus des trois quarts de la population active. Le secteur industriel représente un quart du PIB. Le secteur primaire est pratiquement inexistant (excepté la culture d'orchidées, de légumes, de poissons d'ornement). Singapour ne possède aucune ressource minérale.

Singapour sert de plaque tournante commerciale régionale. Le Port de Singapour fait partie des plus importants ports du monde et se classe au second rang en tant que centre de trafic de transbordement en containers, après Hong-Kong.

Le commerce extérieur

Véritable entrepôt et carrefour du commerce international, Singapour est fortement dépendant du commerce extérieur, lequel représente plus de 400% du PIB. La stratégie adoptée par le pays consiste à favoriser les exportations tout en veillant à minimiser les entraves aux importations. Singapour a signé des accords de libre échange régionaux (AFTA dans le cadre de l'ASEAN) et bilatéraux.

Singapour importe des machines et des équipements, des carburants minéraux, des produits chimiques, des denrées alimentaires et des biens de consommation en provenance de la Malaisie, des Etats-Unis, de la Chine, du Japon, de la Corée du Sud, de l'Indonésie et de l'Arabie Saoudite. Le pays exporte des machines et des équipements (électroniques), des biens de consommation, des produits pharmaceutiques, et des carburants minéraux, en direction de la Malaisie, l'Indonésie, Hong Kong, la Chine, les Etats-Unis, le Japon et l'Australie.

Même si le volume des échanges s’est réduit depuis 2012, la balance commerciale de Singapour est structurellement très excédentaire, tendance qui devrait se poursuivre au cours des prochaines années.

IDE

Singapour a fondé son développement économique sur une stratégie volontariste d'attraction des IDE et d'ouverture commerciale. D'après la Banque mondiale, Singapour est le pays dans lequel il est le plus facile de faire des affaires. L'allocation de crédits aux investisseurs étrangers, un système de règlementation simple, des incitations fiscales, un parc immobilier industriel de haute qualité, la stabilité politique et l'absence de corruption font de Singapour une destination séduisante pour les investissements.

Selon le Rapport sur les investissements mondiaux 2013 de la CNUCED, Singapour est la 8ème destination mondiale des flux entrants d'IDE et la 3ème d'Asie de l'est et du sud-est. En 2013, les flux d'IDE à destination de Singapour ont stagné à hauteur de 56 milliards USD.

Les principaux investisseurs sont les Etats-Unis, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et le Japon.

Copyright © 2016 Export Entreprises SA, Inc. All Rights Reserved.
Commentaires &Notes (0)
If you are a human, do not fill in this field.
Cliquez sur les étoiles pour donner une note.
   Les commentaires sont limités à 1 000 caractères

Discussion